etang de salses leucate

Actualités

flow photo du week-end 6 avril 2024       le week-end, c'est photo   Photo macro, j'ai capturé ma plante verte sous un peu toutes les coutures (ça rime avec nervures)                       Jeux de lumière et jeux d'arrière-plan : la baie vitrée qui devient presque noire, et le mur couleur corail (un peu fatigué le corail) qui offre son joli contraste.     Comme dit Baloo : "Il en faut - peu ! - pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux

Les clichés qui font du bien ! Jeudi 5 heures #04/04/2024     Bonjour les yeux, et bienvenue chez moi, dans ce petit bout de ma tête qui parle !     "Cette fleur n’est pas une fleur."   C’est une porte ouverte sur les rêves, un morceau de l’enfance qui observait les fourmis, c’est le bruit du vent dans les feuilles et la couleur qui secoue des pétales cramoisis. Cette fleur n’est pas une fleur, c’est le miroir et son objet, un corps et son reflet, qui devient

Comment tirer son épingle du jeu (avec le Tarot de Marseille) Jeudi 5 heures #28/03/2024     Bonjour les yeux, et bienvenue chez moi, dans ce petit bout de ma tête qui parle !     Bon. Je procrastine. J’ai tout de même commencé à 11 heures ce matin, et il est bientôt 20 heures. Il y a des jours comme ça, de brouillard, de flou, de rien qui ne s’organise correctement, de pas d’envie : le vrai cliché du lundi (pauvre lundi, quelle réputation). Sensation de flottement,

flow / mise à jour 22/03/2024           Transe Ce matin, suite de la retranscription du carnet rouge - aujourd’hui sur Cobra de Nxnja beats. Indépendamment des effets de l’écriture sur l'ex-pression ("presser en dehors de soi"), il y a aussi cet état de transe méditatif, état qu'offrent aussi la danse, l'origami, la peinture, la musique, etc. (et non, je n'ai pas essayé les tambours chamaniques - pas encore

à nos manies Jeudi 5 heures #21/03/2024   Bonjour les yeux, et bienvenue chez moi, dans ce petit bout de ma tête qui parle !   J’étais en train de rédiger un article sur mes rituels d’écriture (ou mes manies d’humain, c’est pareil), lorsque je pensais à ma façon préférée de débuter la journée : un petit-déjeuner bien franchouillard. Il m'enthousiasme pour les heures à venir, mais reste occasionnel (ce ne serait pas sérieux), avec donc ce délicieux petit goût d’inhabituel.   J’ai nommé : un